Vous êtes ici : Accueil > Nos Selections > Katulu ? du 26 février 2011

Katulu ? du 26 février 2011

KATULU ?

Collectif de lecteurs...

...Echange de lectures !

Samedi 26 février 2011

Harraga/ Boulem Sansal, ed Folio, 2005


          Roman en quatre actes et un épilogue. 
          Lamia est pédiatre à Alger. Femme seule dans un pays en proie aux furies des intégristes, elle rumine son passé : la mort de ses parents, celle de sa sœur, et le départ de Sofiane, son frère. Ce dernier a décidé de quitter la vie algérienne pour tenter sa chance en Europe : il est devenu harraga, brûleur de routes, un parmi tant d'autres qui attend certainement à la frontière de pouvoir traverser le détroit de Gibraltar. Mais la vie de Lamia est bouleversée par l'arrivée de Chérifa, jeune fille très vive, enceinte, envoyée à Alger par Sofiane. Lamia renaît, avec cette arrivée inattendue dans sa triste vie.


Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants/ Mathias Enard, Actes Sud, (Prix Goncourt des lycéens 2010)


           13 mai 1506, un certain Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il a laissé en plan le tombeau qu'il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur. Il répond à l'invitation du Sultan qui veut lui confier la conception d'un pont sur la Corne d'Or...


Et dans la série des « histoires de pont », à ne pas rater


Naissance d'un pont /Maylis de Kérangal

Comment (bien) rater ses vacances / Anne Percin, Ed du Rouergue, 2010


           Un roman « pour ado » plein d'humour !
           Maxime, 17 ans, ne veut pas partir en vacances cette année avec ses parents. Le GR20 en Corse, très peu pour lui ! Il préfère aller rester chez sa grand-mère au Kremlin-Bicêtre : grasses matinées, ordi et mettre les pieds sous la table... En somme, les vacances idéales de tout Ado normalement constitué. Sauf que les vacances cool vont s'envoler très vite...


Les autres romans d'Anne Percin (à la médiathèque):


-L'âge d'ange : 2 ados pas comme les autres, avec en commun la passion du grec.

-Bonheur fantôme : Pierre, 28 ans, quitte tout sur un coup de tête, son job, ses amis, son amour, Paris, pour aller s'enterrer au fin fond de la Sarthe, dans une vieille maison achetée une bouchée de pain en bord de route, quelque part du côté de la Flèche.

Nous avons également discuté de certains romans historiques dont :

Les demoiselles de Provence/ Patrick de Carolis


Le Montespan/ Jean Teulé


Ce qu'aimer veut dire / Mathieu Lindon, POL ,2010

           Dans ce récit Mathieu Lindon rend hommage à Michel Foucault, au professeur de liberté, à l'ami généreux qu'il fut, qui lui prêtait son appartement pendant ses longues absences qui, sans y toucher, sans peser d'aucune manière, l'a sans doute beaucoup plus guidé et aidé qu'il n'en eut alors conscience.
           Ce récit est aussi un roman d'apprentissage car il s'agit d' « initiation ». L'auteur entre dans sa vie d'homme (nous sommes au début des années 70). Il s'agit à la fois d'initiations sentimentale, sexuelle, intellectuelle et littéraire.
On peut aussi dire qu'il s'agit d'une méditation sur l'Amour : aimer être père, être ami, être fils.
           Terminons avec cette citation extraite du roman : « Ce qu'on ne supporte pas chez son père c'est ce qu'on vous a légué ». Et peut-être fallait-il que Mathieu Lindon ait reçu le précieux « don » de Foucault pour accepter le « leg » paternel.

 

Prochain rendez-vous :


Samedi 26 mars à 10h30.

N'hésitez pas à venir nous parler d'un livre (roman, album, bande dessinée ou documentaire) qui a retenu votre attention ou simplement regarder et écouter !

 

SHARE

SHARE